Appelez-nous au : 06 88 97 64 36

Bienfaits de la spiruline

Ses multiples utilisations

1)- Alimentation humaine

La spiruline est l’aliment naturel le plus complet de notre planète. Elle reste aussi un complément alimentaire indéniablement efficace grâce à ses valeurs thérapeutiques.

 

a)- Spiruline et nutrition

Contrairement à d’autres micro-organismes, telles que les Levures et les Chlorelles, la Spiruline est riche en micro nutriments facilement assimilables par l’organisme.

 En termes de nutrition, la spiruline détient de nombreux records : 

spiruline algahé

  • Elle détient le record dans ses proportions en protéines, fer, vitamines B12 et bétacarotène sur  tout autre aliment connu.
  • Elle est deux fois plus riche en protéines végétales de qualité que le soja.
  • Elle contient autant de vitamines E que les germes de blé.
  • Le calcium, phosphore, et magnésium y sont présents en même quantité que dans le lait.
  • Son taux de chlorophylle (antiseptique, cicatrisant) est l’un des plus élevé du règne végétal.
  • Elle contient de la superoxyde dismutase réputée pour détruire les radicaux libres responsables du vieillissement de la peau.
  • Enfin elle est un des rares aliments (avec le lait maternel et l’huile de chènevis) à détenir de l’acide gamma linolénique important dans l’équilibre immunitaire.

Tout ceci en fait un excellent complément alimentaire.

b)- Spiruline et malnutrition

La malnutrition est le fléau le plus puissant de notre planète. Il tue plus de personnes que les guerres et les catastrophes naturelles réunies.

La spiruline peut répondre efficacement contre la malnutrition et bon nombre d’ONG l’intègre désormais à leurs programmes.

 Spécialiste incontesté de la mise en culture de ce micro-organisme, l’association Antenna Technologiesa démontré par des essais cliniques que l’absorption d’une dose quotidienne de 1 à 3 grammes de spiruline pendant 4 à 6 semaines suffit à guérir un enfant souffrant de malnutrition grave, de type kwashiorkor ou marasme. Directement assimilable, la spiruline présente une digestibilité égale à celle du lait maternel. Elle ne nécessite aucune cuisson et sa consommation ne présente aucune contre-indication ou limitation.

 

2)- Thérapeutique, santé, médecine

Les principales vertus, unanimement reconnues, de la spiruline:

  • Renforce et augmente le système immunitaire
  • Ralenti le vieillissement
  • Maintient du bon taux de cholestérol
  • Amélioration de la concentration et des facultés intellectuelles
  • Pour une peau et des cheveux sains, des ongles renforcés
  • Soutien dans les cures d’amaigrissement
  • Effets anticancéreux, les recherches ont confirmé l’efficacité de la spiruline contre le cancer du pancréas et celui de la prostate.
  • Activité antivirale puissante.

 

3)- Alimentation animale

L’utilisation des algues pour nourrir le bétail est un savoir-faire ancien. On rapporte même en Bretagne que le bétail se rendait lui-même à marée basse près du rivage pour brouter les algues échouées. Des chemins étaient aménagés pour faciliter l’accès aux animaux à ces ressources. Cet usage des algues est reconnu dans toute l’Europe du nord, sur les côtes en particulier et les îles. Diverses préparations à base d’algues et d’avoine, par exemple, ont existé.

 Aujourd’hui, les éleveurs se trouvent confrontés à un problème d’autonomie en protéines que la spiruline pourrait résoudre. En effet, dans les systèmes intensifs, l’apport de protéine se fait via le soja, importé du Brésil et des Etats-Unis et souvent génétiquement modifié.

Même dans les systèmes herbagers, les éleveurs se trouvent confrontés au même problème durant les 3 mois d’hivers.

 La spiruline, pourrait être un complément alimentaire de qualité, et produit localement. On pourrait notamment imaginer de valoriser la spiruline de second choix (grumeaux, balayures), dans l’alimentation des animaux : poules pondeuses, poulets, vaches chevaux de course, poissons, crustacés, larves de crevettes, etc. Elle améliore leur santé, leur apparence, leur qualité ou leurs performances.

 

4)- Dépollution de l’air, de l’eau

La spiruline est un grand pourvoyeur d’oxygène. Les forêts jouent un rôle important dans le stockage du gaz carbonique (C02). Les arbres sont les meilleurs végétaux pour fixer le carbone : de 1 jusqu’à 4 tonnes par an et par hectare. Mais la Spiruline est encore plus efficace: dans le désert californien, elle peut fixer jusqu’à 6,3 tonnes de carbone par ha/an; dans le même temps elle produira 16,8 tonnes d’oxygène (ha/an).

 Système d’épuration : François Haldermann a exposé lors du colloque de Mialet sur la spiruline (en juin 2002), son système d’aération réalisé en Equateur permettant de digérer la matière organique accumulée dans les milieux de culture. On passe ainsi d’une DBO (demande biologique en oxygène) de 15mg à une DBO de 8mg. Ce système d’aération permet un recyclage total du milieu de culture, tout en maintenant une haute productivité des bassins.

 Autre exemple : à la ferme Earthrise (Californie), l’eau est recyclée dans les bassins après les opérations de filtrage et d’essorage. En fait, les pertes significatives d’eau se font par évaporation. La protéine issue de la Spiruline consomme 1/3 du volume d’eau nécessaire à la protéine de soja, 1/5 de l’eau nécessaire à la protéine de blé, et seulement 2% de l’eau exigée par la protéine de bœuf ! Dans ce cas, seulement 30 litres sont nécessaires pour produire 10 grammes de Spiruline. C’est en fait beaucoup moins que les 55 litres d’eau requis pour une demi-baguette de pain, les 245 litres pour un verre de lait, ou les 4900 litres pour… un hamburger !

La production de la spiruline : c’est bon pour la planète

  • Compte tenu de sa productivité importante, la spiruline nécessitent 30 fois moins de surface de culture que le soja, 40 fois moins que le maïs et 300 fois moins que la viande de boeuf.
  • La spiruline consomme beaucoup moins deau douce par kg de protéine que tout autre aliment : 3 fois moins que pour le soja, 6 fois moins que pour le maïs, 50 fois moins que pour la viande de boeuf.
  • Sa production est très peu coûteuse en énergie (incluant l’énergie solaire et l’énergie apportée). Le rendement énergétique (énergie produite en kg / énergie consommée par kg) est 5 fois supérieur à celui du soja, 2 fois à celui du maïs et 150 fois à celui de la viande de boeuf.

Bien que la Spiruline pousse dans l’eau, elle exige beaucoup moins d’eau par kilo de protéines produites que n’importe quel autre aliment (végétal ou animal), et atteint une fois de plus un record !

 

5)- Cosmétique

En cosmétique, la spiruline est principalement utilisée comme :

 

a)- Antioxydant /antivieillissant

« La peau du visage et de tout notre corps, comme toute substance vivante, subit la loi du vieillissement. Certaines des modifications dues au vieillissement sont inévitables, mais d’autres, peuvent être contrôlées. C’est ainsi que nous avons choisi et testé tout au fil des années des produits dont l’effet et la qualité ont eu des résultats mais aucun supérieur à l’efficacité de la Spiruline. » (Ingénieur Sophie Petitperrin, contact en ANNEXE 1).

La Spiruline est riche en béta-carotène naturel qui agit comme un complexe antioxydant, en synergie avec les autres caroténoïdes contenus dans la micro-algue. Elle est aussi une source importante de l’enzyme superoxyde dismutase (SOD) dont l’activité antioxydante est importante. La Spiruline va donc participer efficacement à la lutte contre les radicaux libres de l’oxygène et contribuer ainsi à ralentir les processus de vieillissement.

 

b)- pour renforcer les ongles, les cheveux, la peau

La spiruline contient toutes les vitamines et minéraux nécessaires à une peau, des cheveux et des ongles sains

  • La teneur en vitamine A : stimule la pigmentation de la peau et permet de bronzer plus rapidement et plus uniformément au soleil.
    • La teneur en vitamine B5 :  permet à  la peau de conserver son  hydratation  et sa souplesse, et protège les   cheveux contre les agressions chimiques et mécaniques.
    • La teneur en  vitamine B8 :  Réduit  l’excrétion de  sébum, principale cause de la chute des cheveux.

 

6- Agriculture : amendement des terres

L’usage de certaines variétés d’algues comme moyen d’enrichir régulièrement les terres est un savoir-faire ancien commun aux populations du nord de l’Europe. La généralisation de l’utilisation d’engrais chimiques après la deuxième guerre mondiale mis fin à ce type de pratiques.

Aujourd’hui, certaines sociétés se spécialisent dans la production d’engrais biologiques. La biomasse rejetée par les cultures de spiruline pourrait être valorisée dans ce sens.

 

7- …Et même la lutte biologique contre les moustiques !

 Les moustiques mâles issus des bassins de spiruline seraient stérilisés par le haut PH de la culture (selon une étude indienne) et les bassins constitueraient alors un moyen de lutte biologique contre les moustiques.