Appelez-nous au : 06 88 97 64 36

La spiruline, une cyanobactérie capable de réguler l’hypertension artérielle

Publié le : 30/10/2019 17:19:25
Catégories : Lieu et date où nous trouver

La spiruline, une cyanobactérie capable de réguler l’hypertension artérielle

La spiruline, une cyanobactérie capable de réguler l’hypertension artérielle en dilatant les vaisseaux sanguins.

Explications.

Spiruline et hypertension spiruline algahé

Considérée par beaucoup comme un "super aliment" en raison de sa haute teneur en vitamines, protéines, minéraux et oligo-élément, l’algue Arthrospira platensis, plus connue sous le nom de spiruline, pourrait aussi être d’une aide précieuse pour traiter l’hypertension artérielle.

Des chercheurs appartenant au laboratoire de physiopathologie vasculaire de l'IRCCS Neuromed à Pozzilli travaillant en collaboration avec l’Université de Salerne, l’Université Sapienza de Rome et l’Université Federico II de Naples ont en effet découvert dans la spiruline un peptide, c’est-à-dire une molécule composée d’acides aminés, capable de dilater les artères et donc conduisant à une action antihypertensive. Leur étude, publiée dans la revue Hypertension, a été menée en laboratoire à la fois sur un modèle murin et sur des artères isolées.

Un effet antihypertenseur

L'hypertension artérielle (HTA) correspond à une hyperpression du sang sur la paroi des artères. En général, les patients souffrants de HTA ont un score de tension artérielle supérieur à 130 sur 80, bien que ceux dont le premier chiffre est supérieur à 120 soient maintenant considérés comme ayant une pression artérielle élevée. Maladie silencieuse, l’hypertension artérielle rigidifie les artères et les fait vieillir prématurément, ce qui expose à un risque majeur d’accidents cardiovasculaires, en particulier l’infarctus du myocarde, les attaques cérébrales et l’insuffisance rénale.

Nommé SP6, le peptide a été extrait de la spiruline par une "digestion gastro-intestinale simulée sur l’extrait brut de spiruline", explique Albino Carrizzo, principal auteur de l’étude. "En d’autres termes, nous avons reproduit ce qui se passe dans l’intestin après avoir ingéré la substance. Ainsi, nous avons pu isoler les peptides qui seraient absorbés par le corps."

Ainsi identifié pour la première fois, le peptide SP6 a été administré dans des vaisseaux sanguins isolés en laboratoire. Il a alors montré une action vasodilatatrice, un effet potentiellement antihypertenseur. Cela a conduit les chercheurs à administrer le peptide SP6 à des animaux hypertendus : ce dernier a alors permis d'abaisser efficacement leur pression artérielle.

"Nous savons que les patients hypertendus présentent souvent un défaut dans les processus naturels qui, par l'action de l'oxyde nitrique, régule l'endothélium (la paroi interne des vaisseaux sanguins, en contact avec le sang, ndlr). Le peptide que nous avons isolé dans l'extrait de spiruline a un effet positif sur ce mécanisme", explique Carmine Vecchione, professeur à l'Université de Salerne et responsable du laboratoire de physiopathologie vasculaire de l'Institut Neuromed.

S’il reconnaît que d’autres recherches seront bientôt nécessaires, le scientifique est optimiste. "Nous pensons que le SP6 pourrait constituer un adjuvant naturel aux traitements pharmacologiques courants afin d'améliorer la fonction endothéliale et, par conséquent, combattre l'hypertension", conclut-il.

La spiruline, un "super aliment" aux multiples vertus

Surnommé "l’aliment le plus riche de la planète", la spiruline fait depuis plusieurs années office de complément alimentaire. Commercialisée sous la forme de poudre déshydratée, de brindilles a saupoudré sur son alimentation, de comprimés ou parfois fraîche, cette cyanobactérie filamenteuse de couleur bleue verte, souvent considérée à tort comme une algue, est notamment réputée pour fournir des protéines d’excellente qualité. Elle est également une excellente source de fer, contient également des vitamines A, E, D, B1, B2, B3, B6, B7, B8 et K ainsi que des minéraux et oligo-éléments : calcium, phosphore, magnésium, fer, zinc, sodium, manganèse, chrome, cuivre, potassium et sélénium.

Bien que son mécanisme d’action soit toujours soumis à investigation, la spiruline aurait une action antioxydante, anti-viellisement, elle permettrait de booster le système immunitaire, d’aider au contrôle du poids et à un niveau de sucre normal dans le sang ou encore de renforcer les défenses naturelles de l’organisme.

Aliment à part entière la spiruline a toute sa place dans notre alimentation, elle est en passe de devenir un aliment phare incontournable.

Sylvain NOYER

Spiruline Algahé   

www.spiruline-algahe.fr/fr/3-notre-ferme-de-spiruline

Producteur de spiruline en Aveyron

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)